Comment faire son propre compost ?

faire son compost au jardin

Pour de nombreux jardiniers, c’est la base que de disposer de son propre compost.

Comment faire du compost soi-même

Des instructions compliquées, de nombreuses options différentes et l’idée d’un tas de compost laid et malodorant qui attire les insectes nuisibles n’en font pas une option attrayante.

Et pourtant, faire son compost est l’un des projets les plus faciles.

De quoi a-t’on besoin pour faire son compost ?

  1. Des feuilles d’arbres ou de plantes (mortes ou tombées).
  2. Des déchets de cuisine et des restes.
  3. Une tondeuse à gazon avec un collecteur de résidus et un aspirateur à feuilles peuvent également s’avérer très pratique. (facultatif).

Ce que vous n’avez probablement pas à la maison, c’est un contenant pour contenir ces déchets. Une clôture, une pile de blocs ou des ballots de paille sont également possibles.

L’approche que vous choisissez dépend en fin de compte de la quantité de compost que vous voulez faire et du temps et de l’argent qu’il vous reste.

Dans quoi mettre son compost ?

Il existe différents types de contenant pour le compost. A vous de choisir ce que vous préférez entre un tonneau, ou un beau bac en bois.

Les bacs à compost sont de deux types : rotatifs ou fixes.

Un compost qui tourne ou bascule (rotatif) crée beaucoup de compost à la fois. Ce type de compost est habituellement placé sur un support avec une manivelle qui vous permet de faire tourner le compost. Vous remplissez le compost avec vos déchets et le retournez tous les jours ou une fois tous les deux jours. Cette méthode produit une petite quantité de compost en cinq semaines, surtout si vous broyez d’abord les déchets en petits morceaux.

Un compost rotatif est idéal pour les jardins qui produisent de petites quantités de matières résiduelles. Vous ne pouvez pas remplir le compost rotatif une fois le processus entamé.

Un compost solide (fixe) produit du compost continu et peut également être rempli à tout moment avec de nouveaux déchets. Les différentes couches ne sont pas toutes prêtes à l’emploi en même temps. Par conséquent, il est généralement possible d’atteindre les couches inférieures par une trappe dans le bas du compost. En règle générale, ce type de conteneur possède également des trous d’aération et un couvercle amovible.

Quelle dimension choisir pour mon Compost ?

Le plus important est la taille du conteneur. L’idéal est un compost de 90 cm de diamètre. Cette taille garantit la température idéale pour les organismes qui transforment les matières résiduelles en compost. Maintenant, tout dépend de vos production de déchets. Plus vous en produisez, plus vous pourrez avoir un grand compost.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.